Colloque international – Internet est un cheval de Troie

Colloque international / 10 & 11 mars 2016

« Internet est un cheval de Troie »

Université Jean Moulin-Lyon 3 / équipe MARGE

Organisation : Gilles Bonnet

Présentation de Gilles Bonnet :

Les interventions, ici réunies, ont tâché de déceler les traces d’une poétique Web – emprunts et empreintes – jusques et y compris dans des œuvres littéraires contemporaines publiées exclusivement en format livre-papier. Plus qu’une remédiatisation à rebours, ou une modalité neuve de transmédiatisation, c’est bien une porosité, plurielle et mobile, qu’il s’est agi d’identifier, en envisageant une poétique numérique hors les murs, en quelque sorte. C’est alors un pan essentiel de la littérature contemporaine (à travers les œuvres de L. Mauvignier, E. Pireyre, A.-M. Garat, P. Vasset…) qui se donne à lire, identifié comme lieu de remix ou de retravail d’éléments issus de pratiques littéraires nativement numériques.

Voir la présentation sur Fabula

Programme :

Gilles Bonnet, Université Jean Moulin-Lyon 3 / Équipe MARGE : « Le livre implémenté »

Marie-Jeanne Zenetti, Université Lyon 2 : « Pulsion de documentation, excès du roman contemporain : Emmanuelle Pireyre, Aurélien Bellanger, Philippe Vasset »

Agnès Blesch, E.N.S. Lyon : « Recombiner les data : Féerie générale d’Emmanuelle Pireyre, un “livre-Web” »

Carme Figuerola, Université de Lleida : « Formater sa mémoire : le cas de Programme sensible d’Anne-Marie Garat »

Anaïs Guillet, Université de Savoie : « Around the World, Around the World, etc. : l’esthétique du flux dans Autour du monde de Laurent Mauvignier »

Marie-Laure Rossi, Université Paris-Diderot, Université Paris-7, Université Cérilac et Laboratoire « Littérature au présent » : « Le ramdam et le gazouillis. Alain Veinstein, twitter dans le bruit du monde »

Françoise Cahen : « L’éclatement du dialogue romanesque par le Net. L’exemple de deux œuvres d’Éric Reinhardt »

Jan Baetens, Université de Louvain : « La suite sur scène. Kenneth lecteur de Goldsmith »

Élisabeth Routhier & Jean-François Thériault, Université de Montréal : « Performance auctoriale et dispositif littéraire. Autour de Pourquoi Bologne d’Alain Farah »

Marika Piva, Université de Padoue : « Cybervariation autour de la littérature : Corpus Simsi de Chloé Delaume »

Belén Hernández Marzal, Université Jean Moulin Lyon III, MARGE : « Une poétique du hashtag ? L’Idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero »

Sébastien Rongier : « Le Général Instin, les vies multiples du littéraire »

Olivier Bessard-Banquy, Université Bordeaux 3 : « De la toile au livre et inversement »

Marcello Vitali-Rosati, Université de Montréal : « Littérature papier et littérature numérique, une opposition ? »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *