David Martens, Jean-Pierre Montier et Anne Reverseau (dir.) – L’écrivain vu par la photographie. Formes, usages, enjeux

Citation

David Martens, Jean-Pierre Montier et Anne Reverseau (dir.) –  L’écrivain vu par la photographie. Formes, usages, enjeux.

Presses Universitaires de Rennes, 22 x 28 cm, 304 p., 32 €.

ISBN : 978-2-7535-5215-9

Que voit-on des écrivains dans leurs photographies ? Ce livre entreprend une vaste réflexion, tant historique que philosophique ou sociologique, en lien avec la photolittérature, c’est-à-dire le rapport complexe entretenu entre écriture et photographie. À travers 25 contributions illustrées, cet ouvrage examine comment la littérature, le journalisme, l’enseignement, la publicité et le monde muséal usent de ces images et comment la photographie a changé la relation des lecteurs aux auteurs, du milieu du XIXe siècle à l’ère du numérique.

Avec le soutien du CELLAM de l’université Rennes 2, la région Bretagne, Rennes Métropole, le centre MDRN de l’université de Leuven, le centre culturel international de Cerisy-la-Salle, la Fondation Jan-Michalski pour l’écriture et la littérature.

Paru le 2 mars 2017.

Voir la fiche du livre sur le site de l’éditeur

Carole Bisenius-Penin (dir.) – Résidence d’auteurs, création littéraire et médiations culturelles (1)

Citation

Carole Bisenius-Penin (dir.) – Résidence d’auteurs, création littéraire et médiations culturelles (1)

Questions de communication, série actes 24 / 2015, Presses universitaires de Nancy – Éditions Universitaires de Lorraine, 170 p., 20 €.

ISBN : 9782814302280

 Fruit d’une coopération interdisciplinaire et transfrontalière, cet ouvrage explore le concept de résidence d’auteurs qui recouvre des formes et des réalités très variées en fonction des projets, structures et politiques culturelles. Pour ce faire, les contributeurs réalisent un état des lieux. Ils cartographient les résidences en Grande Région (Sarre, Rhénanie-Palatinat, Wallonie, Luxembourg et Lorraine) et cernent les interactions possibles entre littérature contemporaine et territoires. Ainsi s’agit-il de mettre en place une expertise innovante en lien avec les écrivains, les collectivités territoriales, les opérateurs culturels et les publics via les médiations et transferts culturels. Enfin, l’ouvrage est composé en fonction d’un double éclairage, théorique et pratique: d’une part, des contributions offrent une analyse des sites sélectionnés; d’autre part, des tables rondes auxquelles participent des acteurs institutionnels et culturels éclairent les pratiques professionnelles.

Ivanne Rialland (dir.) – Critique & médium

Citation

Ivanne Rialland (dir.) – Critique & médium

CNRS éditions, 15×23 cm, 366 p., 27 €.

ISBN : 978-2-271-09255-7

Article de presse, livre, dictionnaire, entretien, chronique, émission télévisée ou radiophonique, site web, blog… la critique d’art se déploie à travers des supports dont la diversité et les impacts spécifiques se trouvent souvent négligés au profit d’analyses centrées sur le jugement esthétique des auteurs et les valeurs qu’ils défendent. Mais les significations peuvent-elles être indépendantes du canal matériel et du processus éditorial par lequel elles s’expriment ? Qu’il s’y adapte ou qu’il les déjoue, le discours critique fait siennes les contraintes d’un médium qui structure en profondeur les composantes de son message. Non seulement le médium prescrit le format (texte, image, parole), la longueur (ou la durée) et la tonalité des énoncés, mais il agit aussi, par ses moyens propres, sur l’évaluation même de l’œuvre et les modalités du jugement de goût, non sans tension, parfois, avec le discours critique lui-même.

Conjuguant histoire du livre, analyse littéraire, sciences de l’information et de la communication, sociocritique, génétique et médiologie, cet ouvrage cherche à élucider ce que le discours critique sur les arts doit aux différents systèmes matériels sur lesquels il s’articule et aux intentionnalités multiples dont il est porteur. Cette étude propose des cadrages théoriques et méthodologiques de la question ainsi que de nombreuses études de cas mettant en évidence les riches et complexes interactions qui se jouent entre discours critique et médium.

Paru le 25/08/2016

Voir la fiche du livre sur le site de l’éditeur

Syvlie Ducas (dir.) – Les Acteurs du livre

Syvlie Ducas (dir.) – Les Acteurs du livre
Nicolas Malais Éditeur, 206 p., 19  €

ISBN : 978-2-9526782-7-8

Qu’est-ce qu’un livre ? Quels sont les acteurs de la chaîne du livre qui contribuent à sa conception, sa diffusion et sa médiation ? Cette question, riche et complexe, est au cœur des préoccupations du groupe de recherche pluridisciplinaire « Livre : Création, Culture et Société ». Dans le cadre d’une collaboration fructueuse depuis 2004 entre le Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (université Versailles Saint-Quentin) et le pôle Métiers du Livre de Saint-Cloud (université Paris Ouest Nanterre La Défense), ce groupe fédère des chercheurs d’origines disciplinaires diverses (histoire, littérature, sociologie, anglais, sciences de l’information et de la communication, esthétique), français et étrangers, et aborde la question du livre, des métiers et des pratiques qui en dépendent.

Le présent volume est le premier d’une série s’interrogeant sur les réseaux du livre et ses modes de circulation transnationale. Il s’organise autour d’une problématique auctoriale et reflète les investigations poursuivies depuis plusieurs années sur le livre et l’auteur, non seulement dans le cadre des relations avec les autres professionnels du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires, critiques…), mais aussi dans son rapport complexe et souvent invisible avec la communauté des lecteurs (imaginé, convoqué, redouté, réel, pluriel, hyperlecteur, contre-lecteur…). Histoire du livre, métiers du livre et ouverture sur des perspectives contemporaines y structurent un contenu délibérément éclectique et foisonnant.

Sylvie Ducas est maître de conférences en littérature française à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense où elle dirige le master Métiers du livre (pôle Métiers du livre de Saint-Cloud), et chercheur au Centre d’Histoire culturelle des Sociétés contemporaines de l’université de Versailles Saint-Quentin, où elle anime le groupe de travail « Livre : Création, Culture et Société ». Elle s’intéresse aux processus de consécration littéraire et à la construction auctoriale dans les fictions contemporaines…

Paru le 10 avril 2012

Voir la fiche sur le site de l’éditeur

Olivier Bessard-Blanquy – La Fabrique du livre. L’édition littéraire au xxe siècle

Olivier Bessard-Blanquy – La Fabrique du livre. L’édition littéraire au XXe siècle

Presses universitaires de Bordeaux, coll. « Les cahiers du livre », 16×24 cm, 510 p., 29 €.

L’édition, sous la Troisième République, encore largement artisanale et familiale, s’industrialise à grands pas cependant que des conquistadors de l’imprimé se battent pour défendre la cause du livre et le faire pénétrer dans toutes les familles de France. Ce sont les années de triomphe de Fayard, de Flammarion, d’Albin Michel, mais aussi de Gallimard, de Grasset, de Denoël et de tant d’autres. Insensiblement, au fil des décennies, le volontarisme s’efface pour laisser place à un libéralisme décontracté qui s’impose et qui conduit de plus en plus les éditeurs à publier dans une simple logique de marché pour offrir au grand public ce que celui-ci semble plébisciter. Comment les professionnels du livre sont-ils passés en un siècle à peine d’un monde vertical, ambitieux sur le plan culturel, à un monde ouvert, hyperdémocratique, favorisant l’essor des sous-productions et l’arrogant succès des marques commerciales? À partir d’archives inédites des maisons parisiennes et d’entretiens exclusifs avec les derniers témoins du livre au XXe siècle, Olivier Bessard-Banquy raconte un siècle d’édition où les manœuvres et autres intrigues abondent dans une langue qui n’exclut ni le rire, ni l’ironie, tout en étant toujours précise, rigoureuse et documentée. Où l’on découvre que les auteurs ne sont pas forcément plus vertueux que les éditeurs…

Paru en novembre 2016

Voir la fiche du livre sur le site de l’éditeur